FAQ

Ici, vous trouverez les réponses aux questions les plus courantes :

 

Je suis malade et je ne peux pas venir travailler, quelles sont les démarches à faire ? 

En cas de maladie ou de force majeure vous devez immédiatement informer l’Agence afin de pouvoir organiser la continuité de service. En cas de fermeture de l’agence, vous devez impérativement suivre la procédure d’astreinte pour signaler votre absence. 

Si vous êtes en arrêt maladie : Vous devez nous faire parvenir dans les meilleurs délais les clés et matériels nécessaires pour votre remplacement et assurer la continuité du service. 

 

Je dois m’absenter parce que je dois rendre visite à de la famille, quelles sont les démarches  ? 

Toute absence doit être justifiée dans un délai de 48 heures, quelle qu’en soit la cause. Pour une absence prévisible, elle doit faire l’objet d’une autorisation préalable de la Direction.

 

J’avais une formation professionnelle mais je n’y suis pas allée,  quel est l’impact  ? 

La présence aux formations organisées par l’entreprise est obligatoire. Une absence non justifiée peut entraîner une sanction disciplinaire. 

 

Je souhaites poser mes congés payés comment ça marche ? 

Quand vous posez votre vendredi et votre lundi, votre samedi est également décompté. Vous avez donc posé 3 jours

Vous devez poser vos congés sur la période allant du 1er juin au 31 mai de l’année suivante

 

J’aimerais avoir un acompte, que faut-il faire ? 

Le paiement du salaire est versé 1 fois par mois. Il est possible de demander un acompte sur salaire. Son montant maximum correspond, pour une quinzaine de jours, à la moitié de votre salaire mensuel. Toutefois, l’acompte minimum est de 100€.

 

Et pour les jours fériés ? 

 

Mon enfant est malade, quelles sont les démarches à faire ?

Comment s’affilier à la mutuelle d’entreprise ?

Il faut vous rapprocher de votre agence et demander un bulletin d’adhésion à remplir qui sera à leur retourner en suivant.

 

J’aimerais améliorer mon contrat souscrit à la mutuelle d’entreprise pour y ajouter une option ou mes ayants droits, comment dois-je faire ?

Il vous suffit de demander à votre agence un bulletin d’amélioration des garanties qui sera à remplir et leur retourner en suivant.

 

Je suis enceinte, que dois-je faire vis-à-vis de mon employeur ?

  • En ce qui concerne le congé maternité :

Il faut prévenir votre employeur par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge (récépissé). La lettre doit préciser le motif de votre absence et la période de votre congé maternité.

  • En ce qui concerne le congé parental :

Il faut informer votre employeur par lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR) ou par lettre remise en main propre contre décharge (récépissé). La lettre doit indiquer la date de début du congé parental et sa durée.

Si le congé parental débute immédiatement après le congé de maternité vous devez informer votre employeur au moins 1 mois avant le terme de ce congé (maternité). Dans le cas contraire, vous devez informer votre employeur 2 mois au moins avant le début du congé.

 

Je suis en situation d’arrêt de travail, ai-je droit à un maintien de salaire de la part de mon employeur ?

Non, la convention de votre employeur ne prévoit pas ce dispositif.

 En revanche, si vous justifier des conditions suivantes :

  • justifier d’au moins une année d’ancienneté dans l’entreprise (calculée à partir de votre 1er jour d’absence),
  • avoir transmis à l’employeur le certificat médical dans les 48 heures,
  • bénéficier des indemnités journalières (IJ)versées par la Sécurité sociale,
  • être soigné en France ou dans l’un des États membres de l’Espace économique européen (EEE),
  • ne pas être travailleur à domicile ou salarié saisonnier, intermittent ou temporaire.

vous bénéficiez d’une indemnité complémentaire de la part de votre employeur qui se calcule à partir de votre rémunération brute que vous auriez perçus si vous aviez travaillée, soit le décompte se fait comme ceci :

  • 7 jours de carence (sauf en cas d’accident du travail il n’y a pas de jours de carence)
Durée de versement des indemnités complémentaires en fonction de votre ancienneté
Durée d’ancienneté dans l’entreprise Durée maximum de versement des indemnités
de 1 à 5 ans 60 jours (30 jours à 90 % et 30 jours à 66,66 %)
de 6 à 10 ans 80 jours (40 jours à 90 % et 40 jours à 66,66 %)
de 11 à 15 ans 100 jours (50 jours à 90 % et 50 jours à 66,66 %)
de 16 à 20 ans 120 jours (60 jours à 90 % et 60 jours à 66,66 %)
de 21 à 25 ans 140 jours (70 jours à 90 % et 70 jours à 66,66 %)
de 26 à 30 ans 160 jours (80 jours à 90 % et 80 jours à 66,66 %)
31 ans et plus 180 jours (90 jours à 90 % et 90 jours à 66,66 %)

 

*Si vous avez déjà bénéficié d’une ou plusieurs périodes d’indemnisation pour maladie/accident du travail par l’employeur dans les 12 mois précédents, la durée de versement est déduite du nombre de jours déjà indemnisés.

 

Si vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question, vous pouvez contacter le service des Ressources Humaines en envoyant votre demande à l’adresse : ressources-humaines@synergies-a-venir.com   (réponse sous un délais maximum de 10 jours ouvrés)